WAP - We Are Peers

un réel plaisir à preparer et transmettre

Zoé partage à propos "d'égalité des femmes et des hommes au travail"

Lors du cours We Are Peers, j’ai choisi de parler de l’égalité entre les hommes et les femmes au travail parce que c’est un sujet qui me tient à cœur et que je considère que ce thème n’est pas assez étudié à l’école. J’aurais aimé avoir plus de cours avec des professeurs passionnés par leur matière et je trouve cela dommage que ce soit rarement le cas.

J’ai eu d’excellents retours sur ma présentation mais je pense qu’il est facile d’intéresser son public lorsque nous sommes motivés par notre sujet. We Are Peers m’a permis d’apprendre énormément dans plusieurs domaines à travers l’intérêt communicatif des étudiants qui présentaient leur projet. J’ai beaucoup aimé le projet d’Anne-Laure GATIN sur la danse parce que nous étions actifs et cela permet de s’intéresser davantage au sujet.

Ce cours m’a permis d’avoir davantage confiance en moi. Il n’y avait aucun jugement entre les étudiants, nous étions tous là pour apprendre. J’ai souvent le sentiment de travailler à l’école pour les notes sans grand intérêt pour la matière alors que j’ai pris un réel plaisir à préparer mon sujet et à le présenter. A travers les thèmes de We Are the Projects, je me suis également rendue compte de la diversité des étudiants à emlyon business school, c’est ce qui fait la force de notre école.

A la suite de ce cours, j’ai fait ma présentation à ma famille et à des amis parce que j’avais enfin pu mettre des mots sur un sujet qui me tenait à cœur et que j’étais fière de mon travail. Je pense alors qu’il serait intéressant pour les prochaines sessions de We Are the Projects de proposer aux étudiants de présenter leur projet à un autre public. Lorsque nous faisons un cours sur un sujet qui nous est cher, nous avons envie de véhiculer notre message et il pourrait alors être enrichissant d’échanger avec d’autres individus.

Zoé Pothet

Author image
About Diane Lenne
Paris Website
Passionate about empowerment through peer learning